Les réparations des nids-de-poule coûteront cher aux communes

Les autoroutes ne sont pas les seules à avoir souffert des conditions climatiques de ces derniers jours, de nombreux nids-de-poule sont apparus aussi sur les voies secondaires. Les réparations coûteront cher aux communales.

La commune du Brabant flamand Lubbeek est une petite commune rurale mais dispose d’un réseau routier important.

Avec le dégel de nombreux trous et fissures sont apparus dans les routes surtout celles qui sont recouvertes d’asphalte. D’après le bourgmestre Freddy Vranckx (Open VLD) la commune devra débourser des montants très importants afin de procéder aux réparations.

De nombreuses communes avaient fait des économies ces dernières années sur l’entretien des routes locales mais après cet hiver les budgets nécessaires seront beaucoup plus élevés. Ainsi à Louvain le budget de l’année dernière qui était de 500.000 euros va être doublé.

Réparation provisoire

Les nombreux nids-de-poule apparus ces dernières semaines à la suite du gel et du dégel successifs des routes feront l'objet de réparations provisoires, en attendant les travaux d'asphaltage qui auront lieu à la fin de l'hiver.

L’agence flamande des Routes et de la circulation a lancé des chantiers de réparation provisoires notamment sur l’autoroute E313 entre Anvers et Liège.

Les nids-de-poule font l'objet de réparations provisoires, menées au fur et à mesure.

"Les réparations à l'asphalte à chaud ne peuvent être effectuées pour le moment car la température est trop basse. En attendant, pour assurer la sécurité des conducteurs, les trous sont provisoirement rebouchés avec une solution à froid.