La Flandre attire moins d’investisseurs

Comparativement à ce qui se passe en Wallonie, les investissements régressent notamment en Flandre occidentale et dans le Limbourg. Le député flamand Marino Keulen (Open VLD) plaide en faveur d’une simplification de la règlementation.

Si l’on en croit les calculs effectués par le bureau de consultance Ernst & Young, la Flandre semble devenue moins attirante pour les investisseurs. La situation est loin d’être dramatique, mais la Flandre semble perdre un peu de terrain par rapport à la Wallonie, qui serait en train de rattraper partiellement son retard ces dernières années.

Le gouvernement flamand projette donc d’élaborer un nouveau plan industriel. Le député au Parlement flamand Marino Keulen (Open VLD, photo) souligne que la règlementation en matière d’investissement est actuellement trop complexe en Flandre.

Dans la partie francophone du pays, une simplification a par contre été menée à bien ces dernières années dans les domaines de l’aménagement du territoire et de l’environnement. Les administrations ont également été rendues plus accessibles, afin de pouvoir mieux venir en aide aux candidats à l’investissement.

Marino Keulen estime que la Flandre doit s’inspirer du modèle wallon et réaliser une simplification administrative, afin d’attirer à nouveau davantage d’investisseurs.