Qu’est-ce qui change en 2011?

Le passage à l’An neuf annonce traditionnellement l’entrée en vigueur de nouvelles lois et règlementations. Ainsi, en 2011, les prix de construction et de l’énergie augmentent, tout comme ceux de transports en commun, de la téléphonie et des timbres.

A partir de ce 1er janvier, la déduction professionnelle fédérale se présente sous une autre forme. Au lieu d’être une réduction unique du précompte professionnel, effectuée en général au mois de mai, elle sera maintenant répartie sur l’ensemble des mois de l’année. Ceci donne aux travailleurs un salaire mensuel net légèrement plus élevé.

D’autre part, quelque 400.000 employés dépendant de la Commission paritaire nationale auxiliaire (CP218) - ce qui correspond à près d’un quart des employés du secteur privé - bénéficieront en janvier d’une augmentation de salaire d’environ 2,5%, à la suite de l’indexation annuelle des salaires.

Dès aujourd’hui, l’achat couplé d’un terrain à la construction d’une maison ou d’un appartement vendu par un promoteur professionnel sera soumis à une TVA de 21% sur le prix du terrain. Jusqu’ici, seuls des droits d’enregistrement sur l’achat du terrain étaient perçus dans ce type de vente, à raison de 10% en Flandre et de 12,5% en Wallonie et en Région bruxelloise.

Le gouvernement fédéral a décidé de ne pas prolonger l’aide fiscale à l’isolation des murs et des sols. Elle prend donc fin ce samedi.

Ce 1er janvier introduit aussi une série d’augmentations de prix. Ainsi, il faudra débourser un peu plus pour se marier mais aussi pour un enterrement. Les prix à l’énergie seront majorés. Le consommateur verra donc aussi augmenter sa facture d’électricité et de gaz.

Les tarifs des transports en commun wallons et bruxellois - TEC et STIB - augmenteront au 1er février, tandis que la société régionale flamande de transports en commun De Lijn permettra maintenant aussi aux abonnés de l’opérateur Proximus de payer leur billet via SMS. Une possibilité qui existe déjà pour les clients des opérateurs Mobistar et Base.
Ce 1er janvier, Belgacom indexe d’ailleurs certains de ses tarifs, tant pour la téléphonie fixe et mobile que pour l’internet. Ces hausses varient entre 0,5 et 2,5%.

Et puis le tarif du timbre-poste augmente de 2 cents ce premier jour de l’An. L’adaptation est conforme à la hausse du coût de la vie. Un envoi normalisé en service national coûtera dorénavant 0,61 euro au lieu de 0 ,59 euro, lorsqu’on achète 10 timbres ou plus. Pour les envois normalisés en service international, il faudra débourser 0,93 au lieu de 0,90 euro (Europe) et 1,10 au lieu de 1,05 euro (reste du monde) à l’achat d’au moins 5 timbres. Le tarif à l’achat d’un seul timbre est plus cher dans tous les cas.

Les éco-chèques (photo), qui sont apparus en vertu de l’accord professionnel 2009-2010 et sont destinés à l’achat de produits et services écologiques, pourront dorénavant être aussi utilisés pour acheter des aliments biologiques.