Le Cirque du Soleil à Bruxelles

Le grand cirque canadien présente dès ce 4 janvier, à Brussels Kart Expo en Brabant flamand, non loin de Bruxelles, la première européenne et belge de son spectacle "Corteo". Une joyeuse procession de 150 artistes. Vu le succès de cette production, le nombre de représentations a pratiquement été doublé en Belgique. A voir donc jusqu’au 30 janvier.

"Corteo" est un mot italien qui signifie "cortège". Comme dans la plupart des spectacles du Cirque du Soleil, les différents numéros des excellents artistes internationaux s’articulent autour d’une histoire. Ici, il s’agit de celle d’un clown qui imagine ses propres funérailles, sous le regard attentionné d’une volée d’anges bienveillants.

Ces funérailles prennent la forme d’une parade festive, qui allie prouesses acrobatiques, comédie et jeu d’acteurs, à la fois tendre et cocasse, ridicule et tragique, illustrant la part d’humanité en chaque être humain.

"Le spectacle est une façon intéressante de jeter un regard sur sa propre vie, avec une série de simples numéros de cirque", explique le directeur artistique James Tanabe. Quelque 150 artistes et assistants de production prennent part aux représentations.

"Corteo" a été présenté pour la première fois en 2005 par le Cirque du Soleil, mais n’effectue que maintenant sa première tournée européenne. Elle débute ce 4 janvier (et jusqu’au 30 janvier) sur le terrain de Brussels Kart Expo, à Dilbeek, avant de poursuivre sa route vers Vienne (en février), Madrid (avril), Valence (juin), puis Alicante (juillet), Séville (septembre) et Paris, vraisemblablement à l’automne 2011.