“La note du médiateur est une bonne base"

Le bureau du parti écologiste flamand Groen ! a donné ce mardi soir, peu après 21h00, son feu vert à la poursuite des négociations à 7 partis sur base de la note globale rédigée par le conciliateur Johan Vande Lanotte (SP.A). Groen ! est ainsi le premier des 7 partis impliqués depuis des mois dans les négociations institutionnelles à donner sa réponse officielle au médiateur royal. Les six autres partis se concertent encore ce mercredi matin, mais doivent réponse dans la journée.

Interrogé ce mercredi matin dans l’émission « De Ochtend » de la première chaîne radio de la VRT, le président du parti vert flamand, Wouter Van Besien (photo principale), a estimé que la note du médiateur royal constitue une base suffisante pour poursuivre les négociations institutionnelles.

« La note contient de bons éléments », affirmait Van Besien ce mercredi. « Ainsi, l’arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde serait scindé d’une bonne manière. Un nombre assez important de compétences et de responsabilités passent en outre aux Régions, tout en conservant cependant la solidarité ». Le président de Groen ! souligne aussi que des points tels que la politique environnementale et le renouveau politique sont encore renforcés dans la dernière version de la note Vande Lanotte.

Mais le parti vert flamand voit aussi plusieurs points problématiques. « En ce qui concerne le chapitre sur la justice, on peut se poser la question de savoir si cela va engendrer une bonne gestion ». Van Besien voit encore certaines contradictions dans la note globale.

Il considère en outre que le chapitre sur Bruxelles contient des éléments trop vagues. Il voit par contre d’un bon œil que la note mentionne le bilinguisme dans les hôpitaux de la capitale. « Il est important que Bruxelles subisse une réforme interne, afin que ses structures deviennent plus légères, plus transparentes, plus démocratiques et plus efficaces ».

Wouter Van Besien estime que la note Vande Lanotte est « davantage en équilibre » que celle proposée il y a quelques mois par le président de la N-VA, Bart De Wever. Il ne veut cependant pas critiquer De Wever, d’autant moins que Groen ! avait aussi accepté sa note.

Vande Lanotte Premier ministre ? "Pas logique".

« Nous devons maintenant négocier sur le contenu de la note globale de Johan Vande Lanotte, et ne plus jouer de petits jeux politiques », affirme Wouter Van Besien. Il estime qu’il serait préférable que le socialiste flamand continue à guider les négociations. « C’est logique que ce soit celui qui a rédigé la note qui continue à négocier ».

Mais à la question de savoir si Johan Vande Lanotte pourrait aussi devenir Premier ministre du gouvernement fédéral à former, Van Besien estime « que ce ne serait pas logique ». Electoralement, le SP.A n’est en effet pas sorti suffisamment fort du scrutin de juin 2010. Selon le président de Groen !, c’est soit Elio Di Rupo (PS) soit Bart De Wever (N-VA), les présidents des deux partis gagnants des élections législatives, qui devrait être nommé Premier ministre.