Beaucoup de Juifs quittent la Belgique

Le nombre de Juifs belges qui ont immigré vers Israël a augmenté l’an dernier de 63%. L’Agence Juive explique ce phénomène tant par une recrudescence de l’antisémitisme que par des raisons économiques.

En 2010, quelque 250 Juifs belges ont immigré vers Israël. C’est ce qui ressort des chiffres de l’Agence Juive - repris ce mercredi dans les quotidiens flamands De Standaard et Het Nieuwsblad -, et cela représente une augmentation de 63% des immigrations par rapport à 2009. A l’époque, seuls 152 Juifs avaient quitté la Belgique à destination d’Israël.

L’Agence Juive se charge, en collaboration avec les autorités israéliennes, de l’immigration de Juifs venant des quatre coins du monde vers Israël. Pour 2010, c’est avant tout l’augmentation du nombre de départs de Belgique que l’a frappée. Il s’agit d’une augmentation nettement plus importante que dans les autres pays européens.

Quelque 50.000 Juifs vivent actuellement en Belgique.

Pour expliquer l’augmentation du nombre d’immigrations, l’Agence Juive invoque une recrudescence de l’antisémitisme en Belgique, mais aussi des raisons économiques. « De nombreux Juifs qui vivent en Belgique ont un sentiment de malaise, maintenant que l’antisémitisme augmente », explique Eli Ringer du Forum des Organisations Juives.

A Anvers, on évoque davantage le problème des pertes d’emplois de Juifs, notamment dans le secteur du diamant. D’autre part, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne resteraient des pôles d’attraction importants pour les Juifs vivant notamment en Belgique.