Le chef d’état-major critique envers la Défense

Dans sa lettre de vœux du Nouvel An, le chef d’état-major Charles-Henri Delcour esquisse une image particulièrement négative de la situation actuelle de l’armée. Il déplore notamment les récentes épargnes effectuées au sein de l’armée et critique le service militaire volontaire.

Le "patron" de l'armée belge, le général Charles-Henri Delcour, tire dans ses voeux de Nouvel An un sombre bilan: le service militaire volontaire n'est pas un succès, le budget propose peu de choses et les nombreuses opérations effectuées à l'étranger l'ont été au détriment de l'entraînement des militaires, rapporte samedi le quotidien De Standaard, qui a pu obtenir le document.

Le général Delcour critique notamment le service militaire volontaire, une idée dont le ministre de la Défense Pieter De Crem (photo) se félicite, rapporte le quotidien. "Les premiers résultats ne sont qualitativement pas meilleurs que ceux des volontaires recrutés normalement, mais cela n'étonnera personne."

Le "patron" de l'armée déclare également que la participation aux opérations se fait au détriment de l'entraînement général des soldats et que cet effet "commence à se faire fort sentir".

Charles-Henri Delcour s'en prend ensuite au budget, alors que l'armée vient d'épargner 130 millions d'euros. Une grande partie du matériel est "usé jusqu'à la corde", selon lui, et les choses ne sont pas meilleures en matière de ré-équipement. "La situation du gouvernement en affaires courantes, qui dure, n'a pas aidé."