"La VRT doit renforcer son rôle social"

Lors de son discours, prononcé à l’occasion du Nouvel an, la nouvelle administratrice déléguée de la VRT Sandra De Preter a exposé sa vision d’avenir pour la chaîne de service public de la Communauté flamande. Elle estime que la VRT doit assumer davantage un rôle social.

Sandra De Preter veut contribuer à bâtir une VRT transparente qui touchera et reflètera la société flamande dans sa diversité.

Une troisième chaîne de télévision

L’administratrice déléguée de la VRT a tracé six lignes de force pour renforcer le rôle social de la chaîne publique.

La VRT doit ainsi faire des efforts pour atteindre aussi les jeunes issus des minorités. Sandra De Preter a ainsi plaidé pour la création d’une troisième chaîne de télévision. Les chaînes digitales Eén+ et Canvas+ pourraient alors disparaître.

"Oser reconstruire la VRT à partir de zéro"

L’administratrice déléguée a estimé que la VRT devait offrir suffisamment de diversité dans ses programmes.

Elle a encore plaidé pour des programmes de qualité, pour plus de transparence, de créativité, d’efficacité, d’innovation et de collaboration avec d’autres secteurs de la société comme les acteurs culturels, de l’enseignement ou des médias. A ce sujet une collaboration se prépare avec la presse écrite, la VRT pourrait mettre ses images à la disposition de celle-ci.

En ce qui concerne les économies à réaliser à la VRT, Sandra De Preter a estimé que le strict respect du cadre budgétaire ne devait pas freiner l’ambition sociale de la chaîne publique. Elle a ainsi estimé qu’il fallait "oser reconstruire la VRT en partant de zéro".