Lidl condamné pour publicité abusive

Le tribunal correctionnel de Gand a condamné la chaîne de supermarchés Lidl à 27.500 euros d'amende pour publicité abusive. Le tribunal a suivi le raisonnement du ministère public qui avait mis en évidence que les articles en promotion chez Lidl étaient proposés sans que le stock soit suffisant pour les clients.

La chaîne de supermarchés Lidl était inculpée d'infractions à la loi sur les pratiques commerciales.

Entre fin 2007 et mars 2009, la firme aurait proposé quelque 160 articles en promotion sans prévoir de stocks suffisants pour ces marchandises.

Plusieurs clients insatisfaits avaient dénoncé une forme de leurre dans ces pratiques.

Après avoir pris connaissance de produits attractifs, ils se rendaient au magasin pour se rendre compte que ceux-ci avaient déjà été vendus.

Les services d'inspection du SPF Economie, après diffusion de telles publicités, étaient allés contrôler, peu après l'heure d'ouverture, le niveau des stocks.

Le ministère public avait requis une amende maximale de 55.000 euros. Les avocats de Lidl ont toutefois fait remarquer qu'au niveau national, il y avait à chaque fois assez de produits disponibles et qu'il était impossible d'estimer, pour chaque filiale, quels produits allaient être les plus populaires.

La défense avait sollicité l'acquittement mais le tribunal a estimé les faits prouvés. Le volet civil de l'affaire a été reporté à une date indéterminée.