Dewael: Pourquoi la N-VA nous boude ?

Un des chefs de file de l’Open VLD, Patrick Dewael ne comprend pas pourquoi le président de la N-VA, Bart de Wever n’a pas encore consulté son parti. "Ce n’est pas une demande officielle, mais je ne comprends pas pourquoi Bart De Wever se borne à négocier avec des partis choisis par le président du PS, Elio Di Rupo".

Dans une interview accordée au quotidien Het Belang van Limbourg, l’ancien ministre et ancien président de la Chambre déclare que son parti veut participer aux négociations en vue d’une réforme de l’Etat et à la formation du nouveau gouvernement fédéral.

Pourtant le président de l’Open VLD Alexander De Croo ne s’était jamais montré partisan de cette éventualité et a toujours déclaré que c’était aux gagnants des dernières élections (PS et N-VA) de prendre leurs responsabilités.

Dans l’émission De ochtend sur Radio Eén (VRT) Patrick Dewael a ajouté qu’il ne s’agissait pas d’une offre de service.

"Nous n’avons pas obtenu de bons résultats lors des dernières élections, ce n’est donc pas à nous de prendre l’initiative. Mais nous sommes prêts à parler et à écouter.  Il faut regarder les choses en face", ajoute Patrick Dewael, "cela fait des mois que des négociations ont lieu entre 7 partis, or il n’y a toujours pas de réforme de l’Etat en vue. De plus aucune décision n’a été prise en ce qui concerne, par exemple, les économies à réaliser ni la politique d’asile à mener. Je me demande, dès lors, pourquoi Bart De Wever se laisse enfermer dans la formule des 7 partis".
 

Comparer le programme de l'Open VLD et celui de la N-VA

"Intrinsèquement le programme de la N-VA n’est pourtant pas très éloigné du nôtre. Je trouve donc étrange que Bart De Wever nous ait ignorés durant des mois et ait préféré négocier avec des partis choisis en fait par Elio Di Rupo. C’est à Bart De Wever de faire le premier pas, mais je trouve qu’il ferait bien de comparer notre programme et le sien".

Dans une interview accordée au programme, "Villa Politica" VRT télévision, le président Alexander De Croo (photo) s’est aussi étonné que depuis des mois, la N-VA n’ait pas contacté directement l’Open VLD.
Patrick Dewael se distancie en tous cas de l’opinion des libéraux francophones du MR.

Le ministre MR de la Coopération Charles Michel, candidat à la présidence du parti, propose ce samedi dans La Libre Belgique de lancer une négociation sur une réforme de l'Etat avec les libéraux, mais sans la N-VA.