Crise: on négociera par groupe linguistique

Le médiateur Johan Vande Lanotte, le président du PS Elio Di Rupo et celui de la N-VA, Bart De Wever, se sont réunis hier pour la première fois depuis mercredi dernier. La rencontre s’est déroulée dans une "atmosphère constructive". Les trois hommes ont convenu de poursuivre les négociations par groupe linguistique.

Le triumvirat tente de retrouver un chemin pour sortir de l’impasse politique. Les trois hommes se sont réunis durant plus de deux heures. Ils ont décidé de reprendre bientôt les négociations avec les sept partis concernés en se réunissant par groupe linguistique.

On ne sait pas encore où ni quand se tiendront ces réunions. Il a été convenu de reprendre le travail lors de ces prochains jours et dans la plus grande discrétion. Les partis flamands N-VA, CD&V, SP-A en Groen ! se réuniront ainsi autour de la table en compagnie de Johan Vande Lanotte et de Bart De Wever, alors que les francophones du PS, du cdH et d’Ecolo se joindront à M. Vande Lanotte et Elio Di Rupo.

Personne ne sait quand les sept partis concernés seront à nouveau tous réunis autour de la table des négociations, comme demandé ces derniers jours par le cdH et Groen !.

Si la situation s’est petit à petit apaisée ces derniers jours, on ne peut toujours pas parler d’optimisme. La première réunion du triumvirat de mercredi dernier avait été suivie par des déclarations de plusieurs partis, rallumant une fois de plus les foyers de divergences.