Qu’est-ce qui change dès ce 1er février?

Comme à chaque nouveau mois, de nouvelles mesures entrent en vigueur. Les tarifs des transports en commun augmentent. Les règles pour l’importation des chiens et chats sont renforcées Voici un aperçu de ce qui change dès ce 1er février.

Les tarifs de la SNCB vont augmenter en moyenne de 1,24% le 1er février 2011, a décidé vendredi le conseil d'administration de l'entreprise ferroviaire. Le prix d'un billet normal augmente de 1,02% et le tarif de la Key Card (dix trajets de courte distance en 2e classe) grimpe de trois euros.

La Key Card passe donc à 20 euros. Le prix des Cartes Train (abonnements) augmente lui de 1,03% alors que celui de la carte Campus enregistre une hausse de 0,03 euro par voyage.

Le prix du Rail Pass (10 voyages en 2e classe) restera inchangé (74 euros en 2e clase et 113 euros en première). Il en va de même pour les Go Pass 1 et 10: 6,5 euros pour un trajet en 2e classe et 50 euros pour dix voyages en 2e classe. Enfin, le prix du billet Senior n'évolue pas et coûtera toujours 5,20 euros en 2e classe.

Chez De Lijn, il sera désormais impossible d’acheter un ticket de transport auprès du conducteur.

Le prix du billet simple et du ticket par sms reste le même, mais le Buzzy Pazz valable pour un an augmente de 2 euros. Le prix de l’Omnipas augmente de 3 euros.

Du côté des transports bruxellois, les tarifs de la STIB connaissent une hausse d’environ 2,44%. Cette augmentation touche principalement les billets simples et les abonnements. Les tickets liés à la carte électronique MOBIB ne sont pas concernés.

Les autres changements

  • La loi limitant le temps de travail et de repos des médecins salariés entrera en vigueur le 1er février prochain, appliquant ainsi une directive européenne de 2003.
  • Les règles pour l’importation des chiens et chats sont renforcées. Les éleveurs qui souhaitent importer leurs animaux dans notre pays devront respecter les mêmes règles de bien-être qu'en Belgique. Cette mesure s'applique à la fois aux importations et aux transits commerciaux.
  • Les Mutualités Libres n'accepteront plus de nouvelles affiliations à leur épargne prénuptiale. Les épargnants actuels conservent néanmoins leurs droits acquis et peuvent continuer à cotiser.
  • Le projet de procès-verbaux électroniques (epv) rédigés par les services d'inspection sociale sera désormais utilisé par quatre services. L'epv permettra surtout de mieux lutter contre la fraude sociale.
  • Les huissiers de justice, et d'autres professionnels de la justice, disposent depuis ce 31 janvier d'un fichier central informatisé des avis de saisie, délégation, cession et règlement collectif de dettes. Les avis de saisie étaient jusqu'à présent consignés sur des fiches en papier et centralisés par arrondissement judiciaire.