Brink's déclarée en faillite

Le tribunal de commerce de Bruxelles a ordonné, mercredi après-midi, la fin anticipée de la procédure en réorganisation judiciaire de Brink's Belgium et a ordonné ouverte la faillite de l'entreprise. Les administrateurs provisoires de l'entreprise de transport de fonds Brink's, Alain Zenner et Gérard Delvaux, avaient fait aveu de faillite le 28 janvier dernier.

Cet aveu faisait suite à l'annonce de l'entreprise suédoise Loomis, la veille, de son intention de ne finalement pas reprendre Brink's.
 

Le candidat repreneur avait pris cette décision parce que les banques, qui représentent 70% des clients de Brink's, n'avaient pu lui donner les garanties qu'il demandait sur ses chiffres d'affaires, avait confié Alain Zenner, mercredi.
Le tribunal de commerce avait renoncé à un premier aveu de faillite en novembre dernier, formulé par les directeurs de l'entreprise de transport de fonds, sur base du fait qu'ils n'avaient alors pas la qualité pour le faire.
Cet aveu de faillite était survenu dans la foulée d'une grève générale en octobre dernier de tous les travailleurs de Brink's. Ils s'étaient opposés au changement de leur statut d'employé à ouvrier souhaité par la direction.
Les transporteurs de fonds avaient alors crié à la faillite frauduleuse. Le tribunal de commerce avait estimé qu'il n'y avait effectivement pas lieu d'ordonner la faillite. Il avait décidé la réorganisation judiciaire de Brink's et nommé deux administrateurs provisoires.
Cependant, aujourd'hui, sans l'aide escomptée de Loomis, l'entreprise de fonds ne peut désormais plus du tout poursuivre ses activités.
Deux curateurs ont été nommés par le tribunal. Il s'agit de Me Isabelle Ensch et de Me Wim Heethen.
Le dépôt des créances est attendu le 9 mars prochain.