7 poteaux d'éclairage enlevés préventivement

Deux poteaux d'éclairage de l'E19, à hauteur de Rumst et Malines Nord, étaient tombés vendredi soir et dans la nuit, faisant deux blessés. A la demande de la ministre flamande de la Mobilité Hilde Crevits, l'Agentschap Wegen en Verkeer a effectué un premier contrôle des poteaux présents dans les zones concernées.

Vendredi soir, en pleine heure de pointe, un poteau d’éclairage s’est écrasé sur un véhicule qui circulait sur l’autoroute E19 à hauteur de Rumst. blessant légèrement son conducteur.

Un autre véhicule a également heurté le poteau Deux bandes de circulation ont été bloquées ce qui a provoqué un embouteillage.
Ce samedi matin, un autre poteau est tombé sur la même autoroute cette fois à hauteur de Mechelen-Noord en direction d’Anvers, la bande de gauche a été obstruée.

Réagissant dans la nuit, la ministre flamande des Travaux publics Hilde Crevits (photo) a ordonné à l'Agence des Routes et de la Circulation" de mener une inspection. Samedi matin, cette inspection a conclu que les poteaux d'éclairage s'étendant sur un kilomètre à hauteur de Rumst devaient être changés, la rouille les ayant rongés au fil du temps, en raison d'un manque d'entretien.

Lundi, l'Agence entamera une inspection de tous les poteaux du même type installés en Flandre.
Selon Joke De Rocker, ces poteaux sont en principe contrôlés tous les 4 mois. "Ce n'est pas nous qui effectuons l'inspection mais des entrepreneurs indépendants", ajoute-t-elle. Les poteaux en question, comme la plupart de ceux installés le long des routes flamandes, sont en place depuis environ 25 ans.

Mauvais entretien

L’association flamande d’automobilistes VAB a estimé que cet incident prouvait que la Flandre devait faire un effort en matière  de l’entretien de ses routes, notant que les poteaux devaient normalement être contrôlés tous les quatre mois et s’il le fallait être remplacés.