La poste du Parlement européen braquée

Le bureau de poste du parlement européen à Bruxelles a été braqué vendredi en début d'après-midi par deux individus armés, alors que se tenait au même moment dans le quartier un sommet de l'UE placé sous haute sécurité, a indiqué le service de presse de l'institution. L'information a été confirmée par le directeur de la communication de bpost.

L'attaque a été perpétrée par deux auteurs vers 14H30, dans le bureau de poste situé dans l'enceinte du parlement européen. Un employé du bureau de poste a été braqué puis ligoté. Il est en état de choc mais pas blessé. On ignore si les braqueurs qui ont réussi à s'échapper ont emporté un butin.

Troisième attaque à main armée en deux ans

"Encore une attaque à main armée au Parlement européen. C'est la troisième en deux ans. Combien de temps cela doit-il encore durer avant que l'on fasse quelque chose à propos de cette farce", a réagi dans un message sur Twitter le groupe des eurodéputés conservateurs ECR, qui compte notamment les Tories britanniques.
Le quartier accueillant à Bruxelles les institutions européennes est placé depuis le début de la journée sous haute surveillance policière en raison de la tenue, dans un autre bâtiment de l'UE, d'un sommet rassemblant les chefs d'Etats et de gouvernements des 27. Le bureau de poste était toutefois ouvert normalement, a précisé Piet Van Speybroeck, de bpost.
Les entrées du Parlement européen, qui compte en son sein, outre la poste, quelques commerces comme une librairie, sont équipées de détecteurs de métaux.
Seules les personnes munies d'une carte d'accès peuvent en principe les franchir, et les services de sécurité imposent régulièrement aux visiteurs de remplir des formulaires lorsqu'ils pénètrent dans l'enceinte avec un ordinateur portable.