Le gouvernement reprend l’AIP

Le gouvernement va examiner la semaine prochaine quels points du projet d’accord interprofessionnel pourront être exécutés. Le Premier ministre Yves Leterme a indiqué que le conseil de cabinet restreint se saisirait de ce dossier la semaine prochaine. "Pour étudier la suite à donner" après le rejet par deux des trois syndicats du projet d'AIP.

Le Premier ministre Yves Leterme (CD&V) a indiqué vendredi, en marge du sommet européen de Bruxelles, "prendre acte" et "regretter" le rejet de l'accord interprofessionnel par le syndicat libéral et socialiste, ce dernier a déjà annoncé une journée d’action nationale pour le 4 mars.

Seul le syndicat chrétien avait approuvé le projet d’accord interprofessionnel, négocié la semaine dernière entre patrons et syndicats.

"Je prends acte. Je regrette et trouve cela dommage", a indiqué le chef du gouvernement démissionnaire, ajoutant que le gouvernement suivrait "la procédure convenue".

"Dans les jours qui viennent, j'aurai des contacts informels", a-t-il ajouté.

Yves Leterme a précisé que le "kern" (gouvernement restreint) se saisirait de ce dossier la semaine prochaine. "Pour étudier la suite à donner", a-t-il conclu.

Dans le cadre des mesures à prendre limitées au budget 2011

"En l'absence de dépôt d'un accord interprofessionnel signé, il appartiendra dès lors au gouvernement de décider ou non de son application éventuelle, en tout ou en partie, dans le cadre des mesures à prendre limitées au budget 2011 et ce, sauf évidemment dans le cas hypothétique d'une décision unanime des partenaires sociaux de vouloir renégocier l'ensemble de l'accord sans délai" a déclaré la la Vice-Première ministre et ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet (CDH), dans un communiqué.