Davantage de Wallons travaillent en Flandre

Le nombre de Wallons travaillant en Flandre a augmenté, passant de 35.818 en 2006 à 42.513 en 2009, selon des chiffres publiés lundi dans De Standaard et Het Nieuwsblad, sur base d'une réponse du ministre flamand de l'Emploi Philippe Muyters (N-VA). Les chiffres de 2010 ne sont pas encore connus.

L'augmentation atteint 18,5% en 3 ans, alors que le taux d'emploi a augmenté de 3,3% en Flandre durant la même période. Dans le même temps, le nombre de Flamands travaillant en Wallonie a grimpé de 13,3% à 24.529, alors que le taux d'emploi en Wallonie a progressé de 2,6%.

Pour la parlementaire flamande Martine Fournier (CD&V), qui a posé la question à Philippe Muyters, les chiffres montrent que la collaboration entre l’office de l’Emploi flamand (VDAB) et son pendant wallon, le Forem, tourne à plein régime.

"Le cliché qui dit que les Wallons refusent d'aller travailler en Flandre semble dépassé", affirme-t-elle. "Une fois que les deux régions auront les rênes de la politique du marché de l'emploi, cette collaboration devra encore être renforcée."

"Notre objectif était de mettre au travail 750 chômeurs wallons en Flandre en 2010", d'après l'administrateur-délégué du VDAB, Fons Leroy. "Mais nous avons pu répondre à 1.300 offres d'emploi, alors que l'économie ne s'est pas encore reprise. Nos objectifs seront doublés en 2011."

Cela fait un petit temps que le VDAB et le Forem collaborent dans le but d’améliorer ce qu’on appelle la mobilité interrégionale et attirer les demandeurs d’emploi wallons vers la Flandre. Le VDAB se concentre principalement sur trois régions : Limbourg-Liège, la région bruxelloise (principalement autour de l’aéroport de Zaventem) et la région Tournai-Mouscron-Courtrai.