Des boîtes aux lettres vides ce vendredi

Les boites aux lettres resteront vides ce vendredi, l'ensemble des centres de tri du pays ayant été mis à l'arrêt hier à minuit à la suite de l'appel à la grève générale lancé par le front commun syndical de Bpost. Près de 90% des travailleurs suivent le mouvement.

Les cinq centres de tri postal du pays, soit ceux de Bruxelles, Gand, Anvers, Charleroi et Liège sont totalement à l’arrêt. Cela signifie qu’aucun produit ne peut être trié et ensuite envoyé vers les centres de distribution.

Plusieurs bureaux de distribution situés à Bruxelles ont d’ailleurs également décidé de se tourner les pouces, même s’ils ne recevront de toute façon pas de courrier à traiter.

Le mouvement de grève touche par ailleurs 90% des travailleurs de Bpost. Le secrétaire général du syndicat chrétien de la Poste, André Blaise, parle donc déjà d’un succès total. Il prévoit encore de grosse perturbations demain dans la distribution des quotidiens.

Les syndicats réunis en front commun protestent depuis plusieurs semaines contre le plan stratégique de l’entreprise qui prévoit notamment une réorganisation logistique importante. Après les actions ponctuelles de ces derniers jours, c’est donc une grève générale qui touche Bpost ce vendredi.

Les délégués du front commun syndical rencontrent ce matin la ministre en charge des Entreprises publiuques, Inge Vervotte. "Nous ferons le point de la situation et expliquerons les problèmes rencontrés. Mais nous ne nous faisons pas d'illusions. D'autant que le gouvernement est en affaires courantes", a précisé le responsable du syndicat chrétien.

Une rencontre avec l'administrateur délégué de l'entreprise publique, Johnny Thijs, est par ailleurs prévue mardi prochain.