Clijsters première maman n°1 mondiale

Grâce à sa victoire contre l’Australienne Jelena Dokic, ce vendredi soir en quarts de finale du tournoi de Paris, la Limbourgeoise de 27 ans retrouvera lundi la première place du classement WTA. Une place qu’elle avait dû abandonner le 19 mars 2006. Entretemps Kim Clijsters a donné naissance à sa fille Jada et devient ainsi la première maman dans l’histoire à accéder au sommet du classement mondial. Ce samedi, elle accédait en outre à la finale à Paris.

Opposée ce vendredi soir, à Paris, à l’Australienne Jelena Dokic (autrefois n°4 mondiale, mais retombée maintenant à la 120e place), Kim Clijsters (WTA 2) a éprouvé, comme en 8e de finale, quelques difficultés à trouver son rythme sur la surface dure du tournoi WTA doté de 618.000 dollars. Son adversaire est ainsi rapidement parvenue à prendre une avance de 3-0, avant que la Limbourgeoise ne réagisse.

Clijsters a alors joué à un rythme plus soutenu, parvenant à distancier Dokic (photo). L’Australienne ne trouva rapidement plus de réponse face à l’expérience de la Belge et devait s’avouer vaincue par 6-3 au premier set.

Au second set, Kim Clijsters ne laissa même plus aucune chance à son adversaire, remportant la manche par 6-0 et le match au terme de 50 minutes de jeu. Cette victoire lui permet de rattraper le retard de 140 points qu’elle comptait encore sur le n°1 mondial Caroline Wozniacki. Lors de la publication du nouveau classement WTA, lundi, la Sportive belge de l’année 2010 détrônera ainsi la Danoise du sommet du tennis féminin.

A Paris, Clijsters recevait déjà ce vendredi le trophée du n°1 mondial des mains de la directrice du tournoi, l’ancienne championne française de tennis Amélie Mauresmo. L’Open GDF Suez de Paris n’est cependant pas terminé. Ce samedi, Clijsters devait tenter de remporter la demi-finale face à l’Estonienne Kaia Kanepi (WTA 17), troisième tête de série à Paris. La Limbourgeoise et l’Estonienne, qui est de deux ans sa cadette, s'étaient déjà affrontées à deux reprises. Clijsters avait remporté leurs deux matchs, à Hasselt (2006) et Montréal (2010).

"Cela représente beaucoup pour moi"

Kim Clijsters a déjà été à trois reprises n°1 mondiale. Elle accédait pour la première fois au sommet du classement le 11 août 2003 et y resta pendant 10 semaines, jusqu’au 19 octobre 2003. Elle redevint n°1 pendant 2 semaines la même année (27 octobre - 9 novembre), puis une troisième fois du 30 janvier au 19 mars 2006, pendant 7 semaines.

Lundi, elle entamera donc sa 20e semaine au sommet de la hiérarchie du tennis féminin. La Belge, qui a entamé sa carrière professionnelle en 1997 et avait pris une pause du circuit WTA entre mai 2007 et août 2009 pour se marier et donner naissance à sa fille Jada, a déjà remporté 41 victoires en simple et 11 en double. Le mois dernier, elle gagnait pour la première fois l’Open d’Australie, après avoir remporté notamment, en 2010, l’US Open.

Kim Clijsters deviendra en outre lundi la première maman de l’histoire du tennis à atteindre le sommet du classement WTA. Sa fille Jada a aujourd’hui deux ans et demi. Alors qu’elle recevait le trophée, ce vendredi soir à Paris, la Limbourgeoise affirmait être étonnée de retrouver le sommet du classement si rapidement après le début de sa deuxième carrière tennistique.

« Etre n°1, cela représente beaucoup pour moi », expliquait Clijsters en français au public. « La dernière fois, c’était à Los Angeles je crois, mais maintenant c’est en Europe. Pas en Belgique, mais à Paris et donc très près de chez moi ». Clijsters remerciait les spectateurs pour leur soutien, avant de conclure : « J’espère que je peux peut-être encore gagner ce tournoi ».

Clijsters disputera la finale à Paris

En battant ce samedi après-midi l'Estonienne Kaia Kanepi (WTA 17, photo), Kim Clijsters s'est qualifiée pour la finale du tournoi parisien, qu'elle disputera ce dimanche face à la Tchèque Petra Kvitova (WTA 18). 

La Limbourgeoise s'est imposée facilement par 6-1 et 7-5 face à Kanepi, après 1 heure et 20 minutes de jeu.

Clijsters jouera dimanche sa cinquième finale consécutive depuis sa victoire à l'US Open, après les Masters, Sydney et l'Open d'Australie.

Clijsters et Kvitova se sont déjà rencontrées deux fois sur le circuit, en 2010. Les deux fois, à Miami et à l'US Open, la Belge n'a pas éprouvé de difficulté d'éliminer son adversaire.