Plusieurs centres de Bpost bloqués

En raison de nouvelles actions syndicales, les lettres et colis n’ont pu quitter les centres de tri de Bruxelles, Charleroi et Liège à destination des divers centres de distribution. Peu de courrier sera donc distribué ce lundi notamment en Wallonie, à Bruxelles et en Brabant flamand.

Vendredi dernier, une grève générale de 24 heures avait déjà été organisée dans les cinq centres de tri de Bpost. Les syndicats protestent contre le plan stratégique de l’entreprise de poste, qui prévoit notamment une importante réorganisation logistique pour l’acheminement des lettres et colis.

Le personnel s’oppose encore toujours aux projets de restructuration de la direction, d’où la nouvelle action de grève organisée ce lundi avec le blocage des centres de tri de Bruxelles, Charleroi et Liège. Le courrier a bien été trié dans ces trois centres pendant la nuit de dimanche à lundi, mais les lettres et colis ne pouvaient en sortir ce lundi en raison de blocages du transport.

L’activité était par contre normale dans les centres de tri de Gand (Flandre orientale) et d’Anvers, affirmait-on chez Bpost. Les blocages en Wallonie pourraient cependant y avoir des répercussions.

L’action de grève devrait avant tout affecter la distribution du courrier à Bruxelles, en Wallonie et en Brabant flamand ce lundi. La distribution de colis et lettres qui viennent de Wallonie ou Bruxelles et sont destinés à la Flandre connaîtra aussi des retards.

Le porte-parole de Bpost, Piet Van Speybroeck, affirme que la direction s’étonne des actions de grève de ce lundi. « Contrairement aux actions de vendredi dernier, celles-ci n’ont pas été annoncées. Nous le déplorons ».

Les délégués du front commun syndical devraient rencontrer mardi matin l’administrateur-délégué de Bpost, Johny Thijs, pour discuter des revendications du personnel.