Les séjours en Mer Rouge à nouveau envisageables

Hier soir, les Affaires étrangères ont assoupli l'avis de voyage vers l'Egypte. Si les voyages non-essentiels sont encore déconseillés, les séjours dans les stations de la Mer Rouge peuvent à nouveau être envisagés.

"Les voyages non-essentiels sont déconseillés. Les stations touristiques de la Mer Rouge ayant toutefois été relativement peu affectées par les événements récents, les séjours peuvent, sous réserve de nouveaux revirements de la situation, à nouveau y être envisagés", peut-on lire dans l'avis du ministère.

Lorsque des troubles avaient éclaté fin janvier, tous les vols vers ce pays avaient été déconseillés. "La modification de l'avis de voyage signifie une ouverture prudente pour les tour-opérateurs", a expliqué Bart Ouvry, porte-parole des Affaires étrangères. Un couvre-feu est cependant encore d'application, entre minuit et 6h, au Caire, à Alexandrie et à Suez.

De leur côté, les tour-opérateurs Thomas Cook et Jetairr eprendront respectivement lundi 21 et mardi 22 février leurs vols vers les stations balnéaires de l'Egypte. Seules les destinations de Louxor et du Caire, à l'intérieur du pays, ne seront pas encore desservies. "Pour ces deux villes, nous attendons un avis favorable des Affaires étrangères avant une reprise éventuelle des vols vers ces destinations, très prisées pour les circuits et départs en croisière notamment", explique un porte-parole de Thomas Cook.

En ce qui concerne la Tunisie, les tour-opérateurs ont annoncé qu'ils transporteraient à nouveau des touristes vers ce pays à partir du samedi 19 février.