250 passagers passent la nuit dans un Thalys

Quelque 250 passagers de deux trains à grande vitesse effectuant la liaison Amsterdam-Paris ont été contraints de passer la nuit à Bruxelles, où ils sont restés bloqués de longues heures à la suite d'une défaillance technique.

Parti à 18H16 locales d'Amsterdam vendredi soir, un premier Thalys a eu une défaillance technique et a été couplé au train suivant, parti à 19H16, une opération qui a provoqué un important retard, a expliqué à l'AFP Patricia Baars, porte-parole du consortium ferroviaire.
Les deux trains n'ont pu rouler à leur vitesse habituelle de 300 km/h.

"Quand ils sont arrivés à Bruxelles, il était trop tard pour qu'ils poursuivent leur route vers Paris car le réseau à grande vitesse de Réseau ferré de France (RFF) était déjà fermé la nuit pour maintenance", a souligné Mme Baars.

Ils n'ont pu reprendre leur route que le samedi matin à l'aube, à la réouverture du réseau français, arrivant pour le premier train avec quatorze heures de retard à Paris, treize heures pour le second.

"Pas suffisamment d’hôtels"

"Une rame dortoir a dû être mise en place, car il n'a pas été possible de trouver des hôtels dans les environs immédiats de la gare de Bruxelles-Midi pour y loger quelque 400 personnes", a expliqué Mme Baars. De même, la solution d'un transport alternatif par bus n'a pu être mise en place, a-t-elle précisé.

Certains passagers ont opté pour le remboursement de leur billet et ont été chercher un hôtel dans le centre-ville de Bruxelles, a-t-elle précisé. Les passagers restés dans le train ont reçu pour leur part de quoi se sustenter ainsi que des boissons, a souligné Mme Baars.

Les voyageurs n'ont pu reprendre leur route que le samedi matin à l'aube, à la réouverture du réseau français, arrivant pour le premier train avec quatorze heures de retard à Paris, treize heures pour le second.