Durcir les règles du regroupement familial

Une majorité s'est dégagée mercredi en Commission de l'Intérieur de la Chambre pour durcir les règles du regroupement familial. La N-VA, le CD&V, l'Open Vld et le MR ont déposé un amendement commun qui sera envoyé au Conseil d'État pour avis.

Le texte assimile le statut des Belges à celui des ressortissants extra-européens -la majorité des demandes de regroupement familial étant introduites par des Belges- et impose des conditions de revenu au demandeur (120 pc du revenu d'intégration) ainsi que l'obligation de prendre en charge les personnes regroupées pendant trois ans.

Le dépôt du texte a donné lieu à un débat animé entre Denis Ducarme (MR) et Rachid Madrane (PS).

Le député socialiste a reproché à son collègue libéral d'avoir troqué l'obligation de suivre un parcours d'intégration contre l'assimilation des Belges aux non-Européens.

"Il s'en est fallu de peu que l'on communautarise ce dossier en se retrouvant dans une confrontation entre un bloc francophone et un bloc néerlandophone.

Et accepter le critère du parcours d'intégration nous aurait conduit à une régionalisation de l'accès au territoire, ce qui est inacceptable pour le MR", a expliqué M. Ducarme à l'Agence Belga.