Un train percute une grue à Wilsele

L’accident survenu vers 7h15 ce mardi matin n’a fait aucun blessé, mais le conducteur est en état de choc. L’engin de chantier doté d’une grue se trouvait trop près des voies à la suite de travaux qui ont eu lieu sur la Chaussée d’Aarschot à Wilsele (Brabant flamand). Le trafic ferroviaire, notamment entre Aarschot et Louvain, a été largement perturbé pendant toute la matinée.

Le conducteur de l’engin de chantier doté d’une grue s’était engagé ce mardi matin, vers 7h15, dans un chemin étroit parallèle aux voies de chemin de fer. Il constata cependant en bout de course qu’il s’agissait d’une voie sans issue, fermée par des poteaux.

Le chauffeur de l’engin de 50 tonnes tenta alors de revenir en marche arrière sur la Chaussée d’Aarschot, mais dû manœuvrer entre des panneaux de signalisation, des voitures garées et des barrières de chemin de fer. Il est très probable que la grue de l’engin se soit ainsi approchée trop près de la voie ferrée.

« Un train de passagers venant de Hasselt (Limbourg) et faisant route vers Bruxelles est ainsi entré en collision avec la grue », et l’a complètement fait tourner sur elle-même, explique Frédéric Petit de la société Infrabel qui gère le réseau des voies.

Un millier de passagers se trouvaient alors à bord du train. On ne déplore aucun blessé, mais le conducteur du train accidenté était en état de choc. « Le conducteur a eu énormément de chance », explique Marc Vranckx, porte-parole de la police de Louvain. « La partie avant gauche de la locomotive est complètement endommagée, mais le machiniste était assis à l’arrière. Lorsqu’il a vu qu’il y aurait une collision, il s’est laissé tomber par terre ».

A la suite de l’accident ferroviaire, la circulation des trains entre Aarschot et Louvain a été interrompue pendant une heure dans les deux sens. « Les voyageurs ont été évacués à 8h10 et placés dans un autre train », précise Infrabel. Le trafic a pu reprendre ensuite sur une seule voie.

Les usagers qui voyagent entre Aarschot et Louvain devaient encore tenir compte de retards de 30 à 40 minutes, au moins pendant la matinée. Infrabel espère que les deux voies pourront être réutilisées d’ici l’heure de pointe du soir.