Trois soeurs abusées sexuellement seront rapatriées

Les trois soeurs de 4, 7 et 10 ans accueillies depuis plus d'un an en Belgique, seront rapatriées vers la Roumanie à la fin du mois de mars, selon une décision de l'Office des étrangers dont fait écho mercredi Het Laatste Nieuws. La mère des jeunes filles aurait demandé leur retour au pays.

Lors de leur séjour en Belgique, la police avait découvert que leur père les violait depuis plusieurs années et les "louait" à d'autres hommes. Le père a été interpellé lors d'une visite en Belgique. Il a été condamné à deux ans de prison mais peut être libéré sous conditions à tout moment.

La mère a pour sa part envoyé un courrier pour indiquer son souhait de récupérer ses filles et l'Office des étrangers a donné son accord au retour des fillettes en Roumanie.

Les familles d'accueil des enfants se battaient contre cette expulsion. "Elles ne peuvent pas retourner en enfer", insistaient-t-elles, réclamant des garanties sur les futures conditions de vie des trois soeurs.

Katrien Jansseune, porte-parole de l'Office des étrangers, a confirmé le rapatriement des fillettes vers la Roumanie. La date de leur départ n'est pas encore connue. "La mère des filles a déclaré par écrit qu'elle souhaitait récupérer ses enfants", explique-t-elle. "Il n'y a donc aucune base légale pour donner aux enfants un titre de séjour. Les filles ne peuvent pas non plus, pour les mêmes raisons, être adoptées."