Un chalutier belge chavire en Mer du Nord

Trois marins sont portés disparus depuis mardi soir après le naufrage d’un chalutier belge qui s’est retourné en Mer du Nord, à environ 25km au large de Dunkerque, au nord de la France. Les recherches en vue de retrouver les membres d’équipage du navire belge, originaire de Nieuport, sont en cours, mais n'avaient livré aucun résultat mercredi soir alors qu'elles étaient à nouveau interrompues.

Les trois marins portés disparus sont d’origine néerlandaise. Il s'agit de deux frères et d'un cousin de la même famille. Durant la nuit de mardi à mercredi, deux hélicoptères Sea King (photo) de la base aérienne de Coxyde les ont recherchés, mais sans succès. Ces deux appareils faisaient partie des nombreux moyens engagés pour retrouvé l’équipage.

Le bateau de pêche, le N-28 "Mooie Meid", s'est retourné dans la soirée de mardi à environ 25 km au large de Dunkerque (nord de la France). Le premier "scramble" (décollage d'alerte) a eu lieu mardi à 23h09.

Les deux Sea King de la 40ème escadrille ont décollé de Coxyde et ont découvert le chalutier retourné. Les plongeurs hélitreuillés sur le bateau n'ont toutefois trouvé aucune trace de l'équipage, le bâtiment étant vide.

Les recherches ont été interrompues à 04h42 mercredi à l'aube, mais ont repris mercredi matin dans de mauvaises conditions de visibilité, avec deux hélicoptères - un Sea King belge et une Alouette III de la Marine nationale française. Elles étaient une nouvelle fois interrompues mercredi soir, notamment en raison d'une température d'eau très basse.

En France, la préfecture maritime indiquait que les opérations ont été arrêtées "car il n'y a plus d'espoir de les retrouver vivants". Dans une eau à environ 8°, l'espérance de vie ne dépasse en effet pas cinq à six heures.