Trois militaires belges arrêtés en Suède

Les trois soldats placés sous mandat d’arrêt en Suède à la suite d’une bagarre dans un hôtel d’Arvidsjaur, samedi dernier, appartiendraient aux Forces spéciales, un groupe basé à Flawinne (près de Namur). La Défense maintient le silence sur l’incident, mais il a été confirmé de sources concordantes, indique l’agence de presse Belga.

Selon la radio publique suédoise (SR), cinq militaires belges en période d’entrainement hivernal avaient été interpellés par la police, mais deux d’entre eux ont été relâchés mercredi.

Les trois autres ont été inculpés de coups à agents et de « violences commises en public » contre des fonctionnaires, alors qu’ils étaient apparemment en état d’ébriété. La période d’entraînement aurait été interrompue.

Une source militaire a par ailleurs révélé que les trois militaires placés sous mandat d’arrêt après une bagarre dans un hôtel d’Arvidsjaur (nord du pays) appartiennent au groupe des Forces spéciales, basé à Flawinne près de Namur.

Cette information aurait été confirmée par le site paracommando .com, sur lequel un internaute s’étonne d’autre part « de la qualité de la sélection » auprès des Forces spéciales, pensant qu’elle était plus élevée.

L’an dernier, des fusiliers-marins néerlandais avaient été impliqués dans une bagarre avec des jeunes Suédois dans le même hôtel d’Arvidsjaur, une localité située juste au nord du cercle polaire arctique. A l’époque, aucun des militaires néerlandais n’avait été arrêté.