Un million d’aide humanitaire pour la Libye

Le conseil des ministres du gouvernement démissionnaire Leterme II a décidé ce jeudi matin d’accorder un million d’euros au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), via le budget d’aide d’urgence. Il répond ainsi à l’appel des agences humanitaires actives en Libye, a indiqué le ministre de la Coopération au développement Olivier Chastel (MR).

Le ministre belge de la Coopération au développement (photo) souligne que la situation dans la région est préoccupante et que les événements en Libye ont un impact humanitaire sur les populations concernées. « Les réfugiés sont particulièrement vulnérables. Cette situation n’est par ailleurs pas sans conséquence pour la sécurité et la stabilité de la région », précise Olivier Chastel.

En réponse aux appels lancés depuis quelques temps par les agences humanitaires actives dans la région, le conseil des ministres a décidé ce jeudi matin de libérer la somme d’un million d’euros au bénéfice du Comité international de la Croix-Rouge.

Olivier Chastel a également demandé à ses services de suivre de près la situation dans les pays arabes. Des équipes d’évaluation des Nations Unies et de la Commission européenne ont été dépêchées sur place pour pouvoir estimer de façon précise l’ampleur des besoins.

Grâce au Disaster Relief Emergency Fund, qui fournit un financement d’urgence aux Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge pour permettre une réponse immédiate aux désastres et urgences humanitaires, la Coopération belge avait déjà pu financer en janvier dernier un projet d’aide pour un millier de familles tunisiennes vulnérables. Ces dernières avaient ainsi reçu des couvertures et de la nourriture, notamment.