Le négociateur prépare des entretiens

Le président du CD&V, Wouter Beke, n’a aucune rencontre officielle prévue à son agenda ce vendredi, mais il serait en train de préparer les entretiens qu’il aura avec le président du PS et le président de la N-VA. Beke entamait jeudi sa mission royale de négociateur et en a profité pour prendre un rendez-vous de travail avec Elio Di Rupo et Bart De Wever.

Chargé mercredi par le Roi Albert II d’une mission de négociateur, en vue de la préparation d’un accord communautaire, le président des démocrates-chrétiens flamands Wouter Beke a entamé jeudi officiellement sa mission. A l’encontre de Didier Reynders, qui l’avait précédé, Beke n’a pas reçu de limite dans le temps pour remplir sa mission.

Le président du CD&V a donc commencé jeudi par s’entretenir avec Didier Reynders et à prendre ainsi connaissance du rapport définitif que le médiateur avait remis la veille au souverain belge. Le ministre des Finances démissionnaire a également remis au négociateur tous les documents que les différents partis et le conciliateur Johan Vande Lanotte (SP .A) lui avaient fait parvenir pendant sa propre mission.

Ce vendredi, Wouter Beke n’a pas de rencontre officielle à son agenda. Son porte-parole soulignait que la discrétion évoquée dès mercredi par le négociateur est de mise. Il semblerait pourtant que Beke se prépare aux entretiens qu’il doit avoir avec les présidents du PS et de la N-VA, Elio Di Rupo et Bart De Wever (photo).

Avec ces derniers, Beke tracera d’abord les contours d’une réforme d’Etat complète, pour en dégager le noyau d’accords communautaires. Les entretiens se dérouleront dans la plus grande discrétion. Le négociateur rencontrera ensuite les présidents d’autres partis.