Cortebeeck quittera bien la présidence de la CSC

Luc Cortebeeck (61 ans) a confirmé mercredi après-midi dans un communiqué de presse son intention de quitter la présidence de la CSC (Syndicat chrétien). Plus tôt dans la journée, sa porte-parole avait démenti les informations faisant état de son intention de quitter la présidence du syndicat chrétien, relayées dans la presse.

"Je n'avais communiqué qu'au seul Bureau journalier de la CSC, avant le Congrès de la CSC d'octobre dernier, mon intention d'entamer au second semestre de 2011 la procédure visant à élire un nouveau Président", explique Luc Cortebeeck.

"Le Bureau journalier a fixé ce calendrier à ma demande il y a quelques semaines; il n'a pas encore pu en informer le Bureau national. L'objectif était qu'après une discussion au Bureau national, j'annonce lors du Conseil général du 28 juin mon intention de mettre fin à ma fonction de Président fin décembre 2011 et que je lance la procédure pour l'élection du nouveau Président.

Le nouveau Président entrerait alors en fonction le 1er janvier 2012", poursuit-il.

Les médias ont perturbé le calendrier de l'annonce mais pas les projets proprement dits, souligne le communiqué de presse de la CSC.

Luc Cortebeeck restera donc président du syndicat jusque fin 2011. La question du départ et de la succession du président sera inscrite prématurément à l'ordre du jour du Bureau national mardi prochain.

"Puisque la CSC est très active sur la scène internationale, le Bureau journalier demande que je poursuive les mandats internationaux, et notamment la vice-présidence de la Confédération syndicale internationale, jusqu'en 2014", a précisé Luc Cortebeeck.