"Sans doute peu d’impact sur notre pays"

La situation concernant le réacteur nucléaire au Japon est suivie en Belgique, a indiqué samedi Karina De Beule, porte-parole de l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN). Pour l'instant, il est peu probable que le réacteur japonais puisse causer des problèmes dans notre pays.

"Quel pourrait être l'impact, c'est difficile à dire. Nous suivons la situation ici du mieux possible, y compris à travers les médias. Le Japon n'a pas déclenché d'alarme au niveau international", a déclaré la porte-parole de l’AFCN.

En cas de déclenchement de l'alarme au niveau international, l'émission de matières radioactives serait alors ensuite examinée, notamment sa composition, ou l'orientation du nuage radioactif.

L'AFCN travaille en collaboration avec le réseau Telerad, pour mesurer l'évolution de la radioactivité en Belgique.

Selon Karina De Beule, il n'y a pas lieu de comparer la situation avec la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. "A Tchernobyl, il s'agissait d'un autre type de réacteur et qui a brûlé pendant plusieurs jours. Aujourd'hui, les systèmes de sécurité multiples ont joué leur rôle et de plus la cuve du réacteur n'est elle-même pas endommagée", a-t-elle conclu.