Beke a fait un premier rapport au Roi

Le négociateur royal Wouter Beke (CD&V, photo) entamera la semaine prochaine un deuxième tour de concertations avec le président du PS, Elio Di Rupo, et celui de la N-VA, Bart De Wever, dans l’espoir de rapprocher les points de vue des deux vainqueurs des élections de juin. Ce mercredi après-midi, le négociateur a remis un premier rapport intermédiaire au Roi, deux semaines après le début de sa mission.

Avant de se rendre au château de Laeken, ce mercredi vers 16h30, Wouter Beke s’était entretenu pendant trois heures avec les présidents du PS et de la N-VA, Elio Di Rupo et Bart De Wever, pour faire un état des lieux après leurs discussions de la semaine dernière.

Cette semaine encore, le négociateur royal et président du CD&V aura des entretiens avec les représentants des six autres partis concernés par les discussions institutionnelles, pour les mettre au courant de l’état des choses.

Jeudi, il verra ainsi successivement les présidents des partis flamands, Alexander De Croo (Open VLD), Caroline Gennez (SP.A) et Wouter Van Besien (Groen !). Vendredi, ce sera au tour des présidents des partis francophones, Jean-Michel Javaux (Ecolo), Charles Michel (MR) et Joëlle Milquet (cdH).

D’autre part, des groupes de travail vont se réunir cette semaine encore, pour se pencher sur des dossiers spécifiques tels que la loi de refinancement ou le marché du travail.

Wouter Beke a également déjà pris trois rendez-vous, pour lundi, mercredi et vendredi, avec Bart De Wever (N-VA) et Elio Di Rupo (PS, photo). Il espère parvenir à rapprocher les points de vue des deux vainqueurs des élections législatives du 13 juin. Ces deux dernières semaines, il a fait un état des lieux de leurs divergences.