Un Van Dijck découvert à Madrid

Un tableau entreposé depuis plus d'un siècle dans un musée de Madrid et considéré comme une copie vient d'être identifié comme une oeuvre du maître flamand du 17ème siècle Antoine van Dyck, a rapporté jeudi le journal espagnol El Pais.

"La Vierge et l'Enfant", jusque-là considéré comme une copie, montre la Vierge Marie portant dans ses bras l'Enfant Jésus, sous le regard de Marie-Madeleine, du Roi David et du Fils Prodigue.

Le tableau était entreposé depuis plus d'un siècle dans la cave de l'Académie royale des Beaux-Arts San Fernando à Madrid, selon El Pais.
Mais en juillet, des experts en restauration ont entrepris une étude minutieuse de cette oeuvre à l'aide de pigments et de rayons X, qui a permis de confirmer qu'il s'agissait d'un Van Dyck.
 

Le tableau, peint aux alentours de 1625, faisait partie à l'origine de la collection du Duc de Medina de las Torres, le vice-roi espagnol de Naples.

Au milieu du 17ème siècle, il a été transporté au monastère de l'Escorial, près de Madrid, où il a été épargné par des pillages lors de l'invasion napoléonienne en 1808. Il a ensuite été transféré à l'académie San Fernando.

Antoine Van Dyck, mort à 42 ans en 1641, a signé environ 800 tableaux. Un auto-portrait peint quelques mois avant sa mort a été adjugé 9,5 millions d'euros lors d'une vente à Londres en 2009.

 

Les plus consultés