Quatre F-16 belges engagés en Libye

"Cette opération est à l'heure actuelle en cours avec une première mission qui vient d'être lancée un peu avant 15h00 heure belge ", a expliqué Pieter De Crem. Les avions belges respectent des "règles d'engagement spécifiques pour permettre la protection de la population civile", a-t-il ajouté.

Les quatre F-16 belges ont décollé depuis la base grecque d'Araxos, sur une île  du Péloponnèse. Notre collègue de la VRT-télévision Michael Van Drogenbroeck a assisté au décollage des chasseurs-bombardiers. "Vers 15h30 (heure locale) les quatre F-16 belges ont fait chauffer leur moteur et à 15h50 ils ont décollé en direction de la Libye" a déclaré notre collègue sur place.

"La mission a été lancée peu avant 15h00 (belges) et les règles de l'OTAN sont d'application", a affirmé le ministre de la Défense lors d'une séance plénière extraordinaire de la Chambre.
Pieter De Crem avait indiqué peu auparavant que le gouvernement avait validé à 14h00 la participation belge l'intervention de la coalition internationale en Libye, en rappelant le souhait de la Belgique de voir cette opération conduite par l'OTAN. "En solidarité avec des pays arabes", a précisé le Premier ministre Yves Leterme.
Selon le ministre de la Défense, 150 militaires belges seront engagés dans "Aube de l'Odyssée", appartenant principalement à la composante Air.

Les autres (45) sont embarqués à bord du chasseur de mines "Narcis" de la Marine "Narcis", qui se trouve déjà dans la région dans le cadre de la flottille de l'OTAN "Standing NATO Response Force MCM (Mine Countermeasures) Group 1", le SNMCMG1, une unité de lutte contre les mines que les ministres de la Défense alliés ont décidé la semaine dernière de déplacer vers le centre de la Méditerranée pour surveiller la situation en Libye.