Clijsters met de l’iode dans le yaourt de sa fille

Par crainte des radiations nucléaires, Kim Clijsters ne participera pas aux tournois de Tokyo et Pékin, qui débutent respectivement le 25 septembre et 1er octobre. Notre compatriote, qui se trouve actuellement à Miami, a annoncé avoir pris des précautions face à l’arrivée du nuage radioactif en provenance du Japon.

La lauréate de l'Open d'Australie a annoncé son désistement des tournois de Tokyo et de Pékin lors d'une conférence de presse en marge du tournoi WTA de Miami, qu'elle entamera en fin de semaine.

"Je n'irai pas au Japon. Et je n'irai pas non plus à Pékin", selon Clijsters, qui a également raconté qu'elle avait été prise de panique en apprenant durant le tournoi d'Indian Wells qu'un nuage radioactif se dirigeait vers la côte ouest des Etats-Unis. "Lorsque j'ai appris la formation de ce nuage, j'ai pensé à partir le plus vite possible," a-t-elle avoué.

Opposée à la Française Marion Bartoli, la deuxième joueuse mondiale avait abandonné en raison d'une blessure à l'épaule en huitièmes de finale de ce tournoi californien, le mardi 15 mars, soit deux jours après l'annonce de l'existence de rejets radioactifs produits après l'explosion des réacteurs de la centrale de Fukushima au Japon.

Kim Clijsters se trouve actuellement à Miami. "Je me suis tout de suite rendue dans un magasin bio et j’ai acheté tous les produits dans lesquels se trouvent de l’iode naturel pour le mélanger à la nourriture de Jada. J’étais vraiment paniquée", a-t-elle déclaré.

"Brian s’est naturellement moqué de moi. Pour lui, si les autorités disent qu’il y a rien de grave, alors il n’y a rien de grave. Mais moi je pense qu’elles mentent, qu’elles ne veulent pas créer un mouvement de panique et évacuer toute la côté. C’est réellement ce que je pense", a-t-elle ajouté.

Notons que le tournoi de Pékin est un passage obligatoire pour les joueuses du top 10. Kim Clijsters risque donc de devoir payer une amende pour son absence.