Accident ferroviaire de Pécrot : 10 ans déjà

Une commémoration a eu lieu ce dimanche matin dans la commune de Grez-Doiceau (Brabant wallon) pour le 10ème anniversaire de l'accident ferroviaire de Pécrot, qui avait causé la mort de 8 personnes.

Après une messe à l'Eglise de Pécrot à 10h, un dépôt de fleurs a eu lieu sous la stèle commémorative à 11h.

Le 27 mars 2001, peu après 8h45, deux trains circulant en sens inverse sur la ligne 139 Ottignies-Louvain sont entrés en collision frontale à hauteur de Pécrot. L'un des deux trains était vide mais l'autre transportait une vingtaine de passagers.

L'un des deux trains circulait à contresens après avoir brûlé un feu rouge en gare de Wavre. Il avait roulé plusieurs kilomètres avant de percuter l'autre train, roulant vers lui.

L'accident avait causé la mort de 8 personnes, dont les deux conducteurs des trains et une employée de la SNCB. Une douzaine de personnes avaient également été blessées.

Le 15 septembre 2004, le tribunal de police de Wavre avait estimé que la SNCB était seule responsable de l'accident, écartant ainsi la responsabilité du conducteur qui avait brûlé le feu rouge. La SNCB, qui n'avait pas interjeté appel du jugement, avait été condamnée au payement d'une amende de près de 100.000 euros mais la sanction était assortie d'une condition qui consistait à investir ce montant dans des aménagements de sécurité.

En 2010, après l'accident de Buizingen, l'association des clients de transports publics avait regretté que tous les investissements n'aient pas été réalisés en matière de sécurité.

"Les enseignements de Pécrot n'ont pas été tirés", avait-elle conclu.