500 écoliers coincés la nuit dans le train

Le train qui transportait des enfants partant en classes de neige avait endommagé une caténaire, mercredi soir peu avant 20h00, à hauteur de Zaventem, bloquant ainsi la circulation ferroviaire entre Bruxelles et Louvain. Les écoliers ont dormi dans le train, avant que celui-ci ne puisse reprendre jeudi à l’aube la route vers Liège. Trois des quatre voies avaient pu être libérées ce jeudi matin.

Le train transportant 500 enfants, qui faisaient route vers leur lieu de classes de neige en Suisse, a endommagé une caténaire à hauteur de Zaventem peu avant 20h00 ce mercredi. Aucun passager n’a été blessé, mais le trafic ferroviaire entre Bruxelles et Louvain (Brabant flamand) a été gravement perturbé en soirée.

Six trains ont ainsi été bloqués sur la voie entre Bruxelles et Louvain. La Croix-Rouge et la Protection civile ont prêté assistance aux passagers bloqués.

Le train qui a causé l’incident a finalement été remorqué. Plusieurs vitres et wagons endommagés ont dû être remplacés. Les 500 écoliers - qui venaient d’écoles à Merelbeke, Liedekerke et Auderghem - ont passé la nuit dans le train. Ils y étaient de toute façon préparés parce qu’ils devaient voyager de nuit.

Vers 5h00 ce jeudi matin, le train s’est remis en route, d’abord vers Liège où attendaient 400 autres élèves qui devaient embarquer à destination de la Suisse. Ces derniers avaient, de leur côté, passé la nuit à la gare de Liège-Guillemins.

Les techniciens d’Infrabel (gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire) ont travaillé toute la nuit pour réparer la caténaire. Ce jeudi matin, trois voies sur quatre avaient été libérées sur la ligne Bruxelles-Louvain. Les trains du matin subissaient ainsi une moyenne de 10 minutes de retard. Les trains à l’heure de pointe devaient circuler normalement, mais certains étaient limités à la gare de Bruxelles-Nord et plusieurs trains ont dû être déviés localement.

« Les dégâts sur la quatrième voie sont gigantesques. La caténaire est endommagée sur une distance de 2 kilomètres », indiquait Frédéric Petit d’Infrabel. Les réparations devraient durer toute la journée de jeudi, ce qui affectera vraisemblablement aussi le trafic à l’heure de pointe en soirée.