L’inflation au plus haut en trois ans

L’inflation a atteint 3,52% en mars, soit son plus haut niveau depuis octobre 2008. Cette augmentation est surtout due à la hausse des prix de l’énergie. Comme l’a estimé le Bureau du Plan, l’indice-pivot pourrait être dépassé en avril, ce qui mènerait à une majoration des allocations sociales et des salaires de la fonction publique, respectivement en mai et juin prochains.

Le ministre de l’Economie et de la Simplification administrative, Vincent Van Quickenborne (Open VLD), a indiqué que l’inflation est passée de 3,39% à 3,52% au mois de mars, atteignant ainsi son niveau le plus élevé depuis octobre 2008.

L’inflation hors énergie passe de 1,70% et 1,75%, alors que l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0 ,50%.

La hausse de l’inflation s’explique en grande partie par des augmentations des prix de l’essence, du diesel, du gasoil de chauffage, du gaz naturel, de l’électricité, mais aussi des céréales et du pain, ainsi que des voyages à l’étranger. Ces augmentations ont été partiellement compensées par les baisses de prix pour les fleurs coupées et les légumes.

L’indice santé a également augmenté en mars, pour atteindre 115,39 points - contre 115,05 points en février.

L’indice pivot, fixé à 114,97 points, n’a pas été dépassé en mars. Le Bureau du Plan a cependant estimé il y a quelques semaines qu’il devrait être dépassé deux mois plus tôt que prévu, soit en avril, en raison de l’accélération de l’inflation. Concrètement, cela signifie que les allocations sociales augmenteront de 2% dès le mois de mai, tandis que les salaires de la fonction publique seront majorés de 2%, dès juin.

Il ne s’agit pas d’une bonne nouvelle pour le gouvernement, puisqu’il verra les coûts augmenter plus rapidement que prévu.