Monseigneur Léonard cible d’entarteurs

L’archevêque de Malines-Bruxelles, André-Joseph Léonard, s’est rendu mardi à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve (Brabant wallon) pour un débat devant des étudiants. Les services de sécurité n’ont pu empêcher qu’il se fasse bombarder de 4 tartes au visage. L’Internationale pâtissière a revendiqué l’entartage.

Monseigneur Léonard prenait part ce mardi à un débat avec le professeur de physique théorique Jean Bricmont, qui avait pour thème « Concilier science et foi, est-ce bien raisonnable ? » et était organisé par un cercle d’étudiants.

A son arrivée à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve, alors qu’il entrait dans un bâtiment, l’archevêque a reçu une tarte à la crème en plein visage. Une fois débarbouillé, il a pu gagner sans encombre l’auditoire Coubertin, où il était attendu. Mais malgré la présence de services de sécurité, Monseigneur Léonard a alors reçu à nouveau 3 tartes de plein fouet.

Dans un communiqué transmis à l’agence de presse Belga, Noël Godin dit Georges Le Gloupier et réputé l’entarteur belge n°1 a indiqué que les quatre jeunes entarteurs qui ont visé l’archevêque n’en étaient pas à leur coup d’essai et se sont récemment ralliés à l’Internationale pâtissière. Selon lui, Léonard « le mérite, pour tous les homosexuels qui n’osent pas se révéler à la maison et toutes les jeunes filles qui veulent avorter ».

Ce n’est pas la première fois qu’André-Joseph Léonard est la cible d’entarteurs (photo d'archives). Pendant une messe célébrée à la Toussaints à la cathédrale Saints Michel et Gudule de Bruxelles, l’archevêque avait déjà été leur victime.