Le patron de la KBC recevra un bonus de 480.000 euros

La première partie de ce bonus ne sera toutefois versé que l’année prochaine aux membres du comité de direction du bancassureur KBC et le reste sera étalé sur une période de cinq ans. Un versement conditionné au remboursement de l’aide publique comme convenu dans le plan européen.

Alors que le bonus octroyé au patron de Dexia, Pierre Mariani, a récemment suscité la polémique, le bancassureur KBC a annoncé, vendredi, sa décision de reporter à 2012 le versement de 25% en liquide de la rémunération variable de 2010 octroyée aux membres de son comité de direction.

Pour l'administrateur délégué du groupe, Jan Vanhevel, cette rémunération variable s'élève à près de 480.000 euros, son salaire fixe atteignant pour sa part plus de 700.000 euros.

Quant aux autres membres du comité de direction, ils touchent, ensemble, 3,65 millions de rémunérations fixes, 1,81 million de rémunération variable liée au bénéfice et 550.000 euros liés aux performances, selon des chiffres tirés du rapport annuel de KBC, mis en ligne ce vendredi. 

Versement conditionné

"Pendant les années de crise 2008-2009, le CEO et tous les membres du comité de direction de KBC Groupe ont renoncé à toute forme de rémunération variable", a par ailleurs rappelé le bancassureur. "Sur avis du comité de rémunération, le conseil d'administration a toutefois décidé, à l'unanimité, d'octroyer des rémunérations variables pour l'exercice 2010", a-t-il ajouté en précisant dans la foulée que le versement des 25% en liquide de la rémunération variable de 2010 serait reporté à 2012.

KBC a en outre décidé de "conditionner ce versement au remboursement de l'aide publique comme convenu dans le Plan européen".

Kris Peeters demande des éclaircissements à la KBC et à Dexia

Le ministre-président flamand Kris Peeters exige que la KBC et Dexia fournissent des éclaircissements sur les bonus que les banques comptent verser à leurs managers.
Kris Peeters veut ainsi vérifier que ces bonus ne sont pas excessifs.

Le 23 mars dernier, le Parlement flamand a approuvé une résolution concernant ces bonus. Cette résolution demande au Gouvernement flamand de vérifier si les top managers de certaines institutions financières ne vont pas recevoir de bonus disproportionnés alors que les aides publiques à ces banques n’ont pas encore été remboursées.
« Si ces montants sont jugés excessifs, le gouvernement flamand prendra alors les mesures qui s’imposent » a déclaré Kris Peeters sans donner plus de détails sur les mesures qui seront prises.

Les verts et le SP.A critiquent

Les écologistes d'Ecolo et de Groen! ainsi que le SP. se sont insurgés mercredi du montant (600.000 euros) du bonus que l'administrateur délégué de Dexia, Pierre Mariani, devrait recevoir pour ses prestations en 2010.

"La banque Dexia n'a-t-elle rien compris? ", s'interrogent les députés fédéraux écologistes Muriel Gerkens, Georges Gilkinet et Meyrem Almaci, dans un communiqué commun en dénonçant le salaire de 1,8 million d'euros perçu l'an dernier par M. Mariani, un montant comprenant une rémunération variable de 600.000 euros, dont 200.000 qui ne sont pas liés aux résultats de l'entreprise mais représentent une "prime de fonction".

"Tant la hauteur de ce salaire que sa part variable sont choquants aux yeux du groupe Ecolo-Groen! " à la Chambre, soulignent les trois députés en rappelant les difficultés - toujours présentes - de l'entreprise bancaire, l'aide d'Etat qu'elles ont nécessité et les "sacrifices concédés" par les travailleurs.

"Cette rémunération apparaît en contradiction forte avec les changements nécessaires et espérés de la part du monde de la finance", poursuivent les députés verts.

Ils rappellent que le parlement fédéral a adopté la semaine dernière à l'unanimité une résolution visant à limiter les bonus des dirigeants des banques aidées par l'Etat.

Les Verts demandent dès lors au gouvernement fédéral d'appeler Dexia, via ses représentants au sein du Conseil d'administration de la banque, à davantage de sobriété salariale et à une remise en cause de la rémunération accordée à son CEO pour l'année 2010.

Au nom des socialistes flamands, le député Bruno Tuybens a lui aussi dénoncé le caractère "inacceptable et pervers" du bonus accordé à M. Mariani alors que le parlement a unanimement demandé à la direction de Dexia de faire preuve de retenue.
(avec Belga)