Des ananas dissimulent une tonne de cocaïne

La police équatorienne a saisi une tonne de cocaïne camouflée dans des ananas qui devaient être envoyés en Belgique. Quatre suspects, dont l’identité n’a pas été révélée, ont été interpellés.

La cargaison a été découverte le week-end dernier lors de l’inspection d’un conteneur qui devait être envoyé par bateau en Belgique au départ de Guayaquil, la grande ville portuaire donnant sur le Pacifique et située à 270 km au sud-ouest de la capitale de l’Equateur, Quito.

L’information a été révélée par le chef de la police antidrogue équatorienne, qui a précisé que la cocaïne était dissimulée à l’intérieur même des ananas. Une autre cargaison de cocaïne, pesant 289 kilos, a également été découverte ces derniers jours à Guayaquil, dans des caisses de bananes destinées à l’Espagne.

Quatre personnes, dont les nationalités n’ont pas été révélées, ont été interpellées. Il s’agit de la deuxième affaire dans laquelle des ananas ont été utilisés pour cacher de la drogue.

En novembre dernier, la police équatorienne avait déjà découvert 963 kilos de cocaïne, cachés dans des ananas et arrêté huit Colombiens. Depuis le début de l’année, la police a saisi quelque 9 tonnes de drogue en Equateur. Ce pays d’Amérique latine est devenu un lieu de transit pour l’exportation de cocaïne produite en Colombie ou au Pérou.