Quelle langue parlent les habitants de la Belgique?

En Belgique, vous parlez la langue que vous voulez. Pour ce qui concerne les contacts avec l’autorité, il existe trois langues officielles: le néerlandais, le français et l’allemand. Ces langues ne se parlent pas partout: la Belgique est en effet divisée en états fédérés. Chaque état fédéré a sa propre langue officielle, il n’y a que la Région de Bruxelles-Capitale qui est bilingue. De plus en plus d’habitants de notre pays sont toutefois plurilingues et parlent les deux langues nationales les plus importantes.

En Belgique, chacun est libre de parler la langue qu’il veut. Cette liberté linguistique est ancrée dans la Constitution belge. Cela signifie que vous choisissez vous-même quelle langue vous utilisez dans votre famille, parmi vos amis, dans les médias, dans la vie culturelle, économique, commerciale et religieuse.

Comme tous les autres pays, la Belgique a également des langues officielles. Il s’agit du néerlandais, du français et de l’allemand. Ces trois langues se parlent dans des régions plus ou moins délimitées. Au milieu du siècle précédent, des régions linguistiques ont été établies sur la base de l’usage des langues. La langue régionale dominante devenait alors également la langue administrative de cette région. Il existe quatre régions linguistiques en Belgique : la région linguistique de langue néerlandaise, la région linguistique de langue française, la région linguistique de langue allemande (9 communes dans l’est de la Belgique) et la région bilingue de Bruxelles-Capitale.

Cette subdivision en régions linguistiques ne porte en rien préjudice à la liberté linguistique. L’usage d’une (ou de plusieurs) de ces langues est obligé dans un nombre de situations limité, surtout dans les contacts avec l’autorité. Parfois, l’obligation ne vaut que pour l’instance officielle, parfois elle vaut également pour le citoyen.

Combien de personnes parlent quelle langue?

Belgique compte 10.839.905 d’habitants: 6,25 millions en Région flamande (région linguistique de langue néerlandaise), 3,5 millions en Région wallonne (région linguistique de langue française + région linguistique de langue allemande) et 1,09 millions dans la Région de Bruxelles-Capitale (région linguistique bilingue).

Le nombre total de néerlandophones et de francophones en Belgique est difficile à vérifier. Des néerlandophones habitent également en Région wallonne et des francophones habitent également en Région flamande par exemple. Des francophones, des néerlandophones et des allophones habitent dans la Région de Bruxelles-Capitale. Cependant, il n’est enregistré nulle part qui parle quelle langue. La Communauté germanophone (une partie de la Région wallonne) compte à peu près 75.000 d’habitants.

Quelles langues parle-t-on en Belgique?

De plus en plus de flamands et de francophones en Belgique parlent au moins une deuxième et même une troisième langue. Aujourd’hui, peu de Belges ne parlent pas anglais. Bon nombre de flamands parlent le français et depuis quelque temps de plus en plus de francophones apprennent le néerlandais. Les connaissances de l’allemand sont moins répandues.

La connaissance d’une langue supplémentaire commence pour la majorité des personnes dans l’enseignement linguistique. Dans l’enseignement néerlandophone, les cours de français commencent à partir de l’âge de 10 ans. A partir de l’âge de 14 ans, l’anglais y est ajouté. Il existe également la possibilité de suivre l’allemand ou l’espagnol. Par les médias, les Flamands entrent fréquemment en contact avec l’anglais. Les films et séries télévisées ne sont pas doublés mais sous-titrés par exemple.

Cela signifie que pour ce qui concerne l’ensemble du territoire belge, il est souvent possible de se faire comprendre en anglais dans des situations informelles. Cependant, cela ne change rien à l’usage des langues administratives officielles par région linguistique. Il reste donc conseillé d’apprendre également la langue régionale.

Source: "Living in Translation", une brochure rédigée par le journaliste Michaël Van Droogenbroeck (VRT), à l'initiative de l'association "de Rand". Vous pouvez consulter cette brochure via le site www.livingintranslation.be