A l'école dans quelle langue?

La langue d’enseignement est la langue officielle de la Région dans laquelle se situe l’école. Outre les cours de langues, toutes les matières doivent être enseignées dans cette langue. A Bruxelles, vous avez le choix entre l’enseignement néerlandophone et l’enseignement francophone. Les communes à facilités ont quelques exceptions. Dans l’enseignement supérieur, de plus en plus de cours sont donnés en anglais.

Le principe est simple. La loi stipule dans quelle langue les cours généraux doivent être enseignés dans l’enseignement maternel (2,5-6 ans), fondamental (6-12 ans) et secondaire (12-18 ans). La langue coïncide avec les différentes régions linguistiques. Concrètement, cela signifie qu'en Flandre, le néerlandais est la langue d’enseignement. Les cours de français peuvent être donnés en français, les cours d’anglais en anglais mais les cours généraux tels que les mathématiques, la biologie ou la géographie doivent être données en néerlandais.

En Wallonie, le français est la langue d’enseignement officielle, à Bruxelles c’est soit le néerlandais, soit le français, en fonction de l’école.

Cette règle de donner cours dans la langue régionale s’applique à toutes les écoles du réseau officiel (les écoles réglées par l’autorité) et aux écoles du réseau libre (les écoles agrées ou subventionnées par l’autorité). Les écoles privées ne doivent pas suivre la règle linguistique et peuvent donner cours dans une langue de leur choix.

Certaines exceptions à la règle linguistique pour l’enseignement

- Depuis quelques années, un projet pilote est organisé dans neuf écoles en Flandre permettant également de donner des cours généraux dans une autre langue.

- En Wallonie, il y a les écoles d’immersion. Certains cours généraux y sont donnés en néerlandais. L’objectif est de mieux apprendre l’autre langue nationale aux élèves.

- Dans certaines grandes villes, dont Bruxelles, nombre d’enfants d’origine allochtone sont inscrits dans l’enseignement néerlandophone. Parfois, ils ne parlent que leur langue maternelle chez eux, ce qui entraîne qu’ils ne connaissent pas assez de néerlandais pour bien pouvoir suivre les cours. Afin de faciliter leur intégration, un certain nombre d’écoles organisent des initiatives visant à stimuler l’apprentissage des langues, en étroite collaboration avec l’autorité flamande.

- Les écoles internationales ne sont pas tenues aux règles linguistiques pour l’enseignement.

Bruxelles

Il n’y a pas d'enseignement bilingue à Bruxelles. Les écoles donnent cours soit en néerlandais, soit en français. Les habitants de Bruxelles peuvent choisir. Ceux qui ne parlent pas le néerlandais chez eux, peuvent également s’inscrire dans l’enseignement néerlandophone.

Nombre d’écoles néerlandophones à Bruxelles attirent des enfants de familles dans lesquelles un parent ou les deux parents ne parlent pas le néerlandais. Pour assurer que chacun puisse suivre les cours en néerlandais, un accompagnement supplémentaire est souvent organisé pour les élèves allophones.

Communes à facilités en Flandre

Dans les six communes à facilités dans la Périphérie flamande de Bruxelles (et à Renaix), les écoles doivent en principe donner cours en néerlandais. Cependant, ces communes organisent des écoles maternelles et fondamentales francophones pour les enfants francophones de la commune, conformément à certaines conditions. Les enfants néerlandophones de la commune ne peuvent pas aller à l’école dans ces établissements francophones. Les enfants francophones d’autres communes non plus. Ces écoles sont subventionnées par l’autorité flamande. Elle veille à ce que des cours intensifs de néerlandais soient donnés dans de telles écoles.

Cette exception ne s’applique pas aux écoles secondaires. Dans les communes à facilités, il est uniquement possible de suivre l’enseignement secondaire en néerlandais. Ceux qui ne veulent pas suivre l’enseignement secondaire dans la langue régionale vont souvent à une école francophone dans la Région de Bruxelles-Capitale ou en Région wallonne.

Enseignement supérieur

Dans l’enseignement supérieur en Flandre, la règle est devenue moins stricte. L’usage du néerlandais dans l’enseignement supérieur est obligé pour les formations de bachelor et les formations initiales de master. Cependant, de plus en plus de cours sont donnés dans une autre langue (souvent l’anglais), également dans les formations de bachelor et de master.

Les étudiants ont toutefois toujours le droit, pour ce qui concerne les matières enseignées dans une langue étrangère, de passer leur examen en néerlandais. De toute évidence, ces limitations ne s’appliquent pas aux cours linguistiques.

Vous trouverez un aperçu de toutes les formations entièrement en anglais dans l’enseignement supérieur en Flandre sur le site www.studyinflanders.be

Un aperçu de toutes les écoles internationales est disponible sur www.xpats.com

Pour plus d’informations sur l'enseignement en Communauté flamande de Belgique, consultez le site www.ond.vlaanderen.be/frans

Source: “Living in Translation”, une brochure rédigée par le journaliste Michaël Van Droogenbroeck (VRT), à l’initiative de l’association « de Rand ». Vous pouvez consulter cette brochure via le site www.livingintranslation.be