Des pneus de 4x4 dégonflés à Anvers

Des inconnus ont dégonflé au moins un pneu de plus de 50 véhicules tout-terrain dans la nuit de dimanche à lundi dans le centre d'Anvers. Dans un tract déposé contre le pare-brise, ces activistes recommandent aux propriétaires de ces véhicules d’utiliser plus souvent le vélo pour leur déplacement.

Le premier cas a été signalé lundi à 05h50 à la police locale. Les signalements se sont ensuite rapidement succédés.

Au moins une cinquantaine de voitures réparties dans le sud et le centre d'Anvers ont été touchées. Pour dégonfler tous ces pneus, les auteurs ont utilisé un petit gravier placé dans le capuchon de la valve qui a ensuite été refermée.

Les activistes qui se sont baptisés "De volgende generatie" (La génération suivante), affirment avoir dégonflé au moins un pneu de 250 véhicules tout-terrain.

Sur un tract, apposé sur le pare-brise, ils souhaitent bon courage aux propriétaires pour regonfler leur pneu et leur conseillent aussi d’utiliser davantage le vélo afin d’économiser du carburant. "Des véhicules tout-terrain très polluants n’ont pas leur place en ville. Ces véhicules consomment beaucoup de carburant et rejettent en moyenne 250 grammes de C02 par km alors qu’une petite citadine ne rejette que 150 grammes" afiirment les activistes.

"Les 4x4 n'ont pas leur place en ville!"

"La ville d’Anvers a fait un pas dans la bonne direction en imposant une limitation de 30 km à l’heure dans le centre ville mais ce n’est pas suffisant. Nous voulons une ville interdite aux véhicules rejetant du dioxyde de carbone et où le vélo serait roi" poursuit le tract.

La police a ouvert une enquête et demande à toutes les victimes de se signaler pour retracer le parcours des vandales.
En 2006 et 2008 une action semblable avait été perpétrée en Région Bruxelloise.

Ceux qu’on avait appelé le "gang des 4X4" étaient très actifs en France avaient finalement été interpellés en 2006 après des centaines de faits dont ils se vantaient.