"Un formateur aussi vite que possible"

Le président de la N-VA Bart de Wever veut que se mette au travail aussi vite que possible un formateur qui à côté des pourparlers communautaires mènerait aussi des négociations socio-économiques. Il pense au président du PS Elio Di Rupo, mais se dit aussi prêt à endosser le rôle, a-t-il déclaré lors de l’émission « De zevende Dag » sur la Eén.

Ces dernières semaines, différents membres de la N-VA, dont Bart de Wever, ont laissé entendre que les discussions portant sur la réforme de l’Etat ne pouvaient pas s’éterniser éternellement. Le deadline de la fin avril, fixée par le parti, est arrivée à échéance.

«Il est clair que nous devons très vite arriver à une autre phase», a déclaré Bart de Werver lors du débat de la VRT. «Nous avons bien travaillé avec l’intermédiaire royal Wouter Beke ces derniers et il est entendu qu’il doit terminer sa mission en beauté. Beke a livré un très bon travail, il est clair qu’il vient ensuite, après cette nouvelle phase, une phase finale. La pression de l’ultimatum est donc préjudiciable», a-t-il dit.