Leterme : "Soulagement et vigilance"

Le premier ministre Yves Leterme s'est réjoui lundi, de l'élimination d'Oussama Ben Laden et a ajouté que le gouvernement allait se pencher sur la nécessité d’augmenter les mesures de sécurité dans notre pays.

Interrogé ce lundi matin lors d'un journal télévisé spécial de la VRT, le Premier ministre démissionnaire Yves Leterme (CD&V) s’est réjoui de l’élimination d'Oussama Ben Laden. Celle-ci invite au "soulagement" mais aussi à la "vigilance", a déclaré Yves Leterme.

"C’est un sentiment de soulagement qui domine pour de nombreuses personnes et en particulier pour les victimes des attentats. Dans des circonstances normales on se serait attendu à un procès mais en tenant compte de ce qui a eu lieu dans le passé à l’initiative de Ben Laden, c’est encore la meilleure solution" a déclaré Yves Leterme.

Mais avec l’élimination du symbole Ben Laden "le monde entier devra faire preuve de vigilance pour d’éventuels attentats ou actes de représailles durant une certaine période".
Le premier ministre a indiqué que les autorités allaient se pencher sur le risque en Belgique en matière de sécurité après cette élimination.

Les troupes belges en Afghanistan resteront sur place jusqu’à la fin de l’année. "La présence de nos troupes est continuellement évaluée et cela se produira encore dans les prochains jours a ajouté Le Premier ministre.

Vanacke:"Une étape historique dans la lutte contre le terrorisme"

Le ministre belge des Affaires étrangères a félicité lundi dans un communiqué le président américain Barack Obama et son administration après l'opération militaire menée avec succès contre Al Qaida au Pakistan.

"L'élimination d'Ossama ben Laden, qui avait notamment commandité les attentats contre les Twin Towers à New York, est une étape historique dans la lutte contre le terrorisme", a souligné M. Vanackere.
Condamnant "toute forme de terrorisme", M. Vanackere a rappelé "les images atroces des attentats du 11 septembre 2001" gravées dans "la mémoire collective de tous les citoyens du monde".
Faisant valoir, dans la foulée du président Obama, que cette opération n'a été rendue possible que "grâce à une collaboration effective avec les autorités pakistanaises", le ministre des Affaires étrangères a souligné que la lutte contre le terrorisme était une tâche de "longue haleine" et la "coopération internationale" une "condition essentielle de réussite".
En combattant toute forme de terrorisme, "nous défendons aussi les valeurs démocratiques auxquelles nous sommes tant attachés", a encore dit le chef de la diplomatie belge.

De Crem: "Espoir de stabilisation mais vigilance"

Le ministre de la Défense démissionnaire Pieter De Crem (CD&V) est d'avis que l'élimination d'Oussama Ben Laden peut accélérer la stabilité en Afghanistan, où sont basées des troupes étrangères dont des belges. Interrogé sur la VRT-Radio, Pieter De Crem a également dit craindre d'éventuels attentats.

"Je pense que nous devons rester vigilants face à de possibles répliques", a-t-il dit.

Pieter De Crem a admis que les autorités américaines n'avaient pas averti leurs alliés de l'opération visant le leader d'Al-Qaeda. Les menaces terroristes revues à la hausse et la nervosité des derniers temps pouvaient être perçues comme "des indications que les opérations de recherche de Ben Laden commençaient à porter leurs fruits ces derniers mois et semaines", a-t-il cependant précisé.