Feux de forêt maîtrisés dans le Limbourg

L’incendie qui s’était déclaré samedi après-midi près de Meeuwen-Gruitrode, en province du Limbourg, s’est ranimé en deux endroits pendant la nuit, avant d’être maîtrisé par les pompiers. Mais la situation reste critique. Des reprises de feu ont également été constatées dans les Hautes Fagnes. Les pompiers semblent néanmoins y maîtriser la situation.

Peu après qu’un important feu de forêt se soit déclaré, samedi en fin d’après-midi, à proximité de la localité de Meeuwen-Gruitrode, dans le Limbourg, le plan catastrophe a été initié. Tous les corps de pompiers de la province ont été mobilisés et en état d’alerte pour protéger des flammes les bruyères et les bois.

Une voiture en feu sur un terrain de tir militaire de Meeuwen-Gruitrode serait à l’origine de l’incendie. Les pompiers maîtrisent la situation depuis samedi vers 21h30, mais le feu n’est pas encore complètement éteint.

Les corps de pompiers de Genk et Bree, aidés par des pompiers néerlandais, tous comme les corps militaires et le personnel de l’agence Nature et Forêt ont patrouillé pendant toute la nuit, pour contrôler toute reprise éventuellement du feu. Des reprises ont d’ailleurs eu lieu par deux fois pendant la nuit dans les bois communaux voisins, immédiatement étouffées par les pompiers.

Ce dimanche, la situation était toujours sous contrôle, mais la prudence reste de mise, indiquait le bourgmestre Lode Ceyssens. « Les pompiers restent en stand-by ». L’arrivée de la première pluie permettrait d’estimer que le danger de reprise des flammes s’est estompé.

Au total, quelque 500 hectares de bruyère ont été détruits dans l’incendie limbourgeois. « Je ne pense pas que les dégâts soient importants. Dans la bruyère, beaucoup a été détruit, et il faudra attendre si la végétation se rétablira ou pas. Certains animaux n’ont pu échapper aux flammes et ont succombé, mais à terme les dégâts ne seront peut-être pas trop importants », indique Paul Capals du Natuurpunt Vlaanderen.

« C’est propre à la bruyère qu’un feu s’y déclare de temps en temps. Nous essayons bien entendu d’éviter autant d’incendies que possible et l’armée veille également à aménager de larges chemins pour les pompiers. Nous avons eu la chance dans ce cas que trois étangs se trouvaient dans les parages, qui contenaient encore beaucoup d’eau, si bien que les hélicoptères ont rapidement pu trouver de l’eau. Celle-ci a coulé en 10 secondes. Ce qui a eu un effet positif ».

Reprises de feu dans les Fagnes

De nouvelles reprises de feu ont également été constatées samedi dans les Hautes Fagnes. Il y a deux semaines, un grand incendie ravageait plus de 1.000 hectares de domaine naturel dans cette région. Le feu a couvé à certains endroits dans la tourbe et sous les souches pourries.

Les pompiers sont parvenus à maîtriser les flammes, notamment avec le secours d’un hélicoptère qui a déversé de l’eau.