Un plan contre les inondations à Tihange

Electrabel a élaboré un plan d’approche pour la sûreté de la centrale nucléaire de Tihange en cas de risque exceptionnel de débordement de la Meuse. L’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), qui avait réclamé ce plan, l’a approuvé.

Le plan de sécurité répond à une demande de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire et s’inscrit dans le cadre de la révision décennale de sûreté applicable aux centrales nucléaires en Belgique.

Ce plan prévoit notamment l’arrêt immédiat des trois réacteurs en cas d’alerte de crue exceptionnelle de la Meuse (photo), tout en assurant le refroidissement des réacteurs. Des dispositifs de protection anti-inondation sont également prévus pour les alentours du site.

Electrabel a demandé à l’Université de Liège de développer un modèle hydrodynamique pour la Meuse. Ce dernier évalue les risques d’inondation à long terme résultant d’un débordement. « Ce modèle a conclu qu’il existe pour le site de Tihange un risque sérieux d’inondation dans des circonstances susceptibles de se produire une fois tous les mille ans. Une inondation de la vallée mosane serait de nature à mettre hors de service des systèmes essentiels de sauvetage des trois unités de Tihange », indique l’AFCN.

« Pour atteindre un tel niveau, il faudrait cependant un concours de circonstances exceptionnel qui conjuguerait une rapide fonte de neiges et une longue période de pluies abondantes », précise l’Agence fédérale de contrôle nucléaire.