Deux Belges en finale du Reine Elisabeth

Deux des cinq Belges qui se sont produits en demi-finale du Concours international Reine Elisabeth de Belgique, dédié cette année au chant, ont été retenus pour la finale, qui se déroulera du 18 au 21 mai prochains au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Il s’agit du ténor brugeois Thomas Blondelle (28 ans) et du baryton verviétois Sébastien Parotte (27 ans). Trois Français, trois Coréens, deux Russes, un Serbe et une Américaine sont également finalistes (photo principale).

Le prestigieux jury du Concours Reine Elisabeth de chant n’aura donc pas retenu les Belges Anneke Luyten (soprano de Herentals), Katrien Baerts (soprano de Hasselt) et Stefan Cifolelli (ténor d’Anvers) qui s’étaient également produits en demi-finale, en début de semaine. Sébastien Parotte (photo, à dr.), un baryton verviétois de 27 ans qui avait déjà participé au Concours il y a 3 ans et était arrivé en demi-finale, et le ténor brugeois de 28 ans Thomas Blondelle (photo, à g.) font par contre partie du groupe des 12 finalistes.

Ils devront se mesurer, du 18 au 21 mai, aux Français Clémentine Margaine, Stanislas de Barbeyrac et Anaïk Morel, aux Coréens Lee EungKwang, Hwang Insu et Hong Haeran, aux Russes Konstantin Shushakov et Elena Galitskaya, à l’Américaine Elizabeth Zharoff et au Serbe Nikola Diskic.

Thomas Blondelle chantera jeudi soir dans la grande salle du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, accompagné comme les autres finalistes par l’Orchestre symphonique de La Monnaie, placé pour l’occasion sous la direction de Carlo Rizzi. Sébastien Parotte devra se produire devant le jury et le public vendredi soir.

La proclamation finale aura lieu samedi 21 mai, tard dans la soirée. La VRT retransmet la finale du Concours de chant sur Canvas +, sur les ondes radio de la chaîne culturelle Klara, et sur le site internet culturel Cobra.be.