"La Belgique a bien supporté la crise"

Le Bureau du Plan - l’institut d’études du gouvernement fédéral - prévoit une croissance de 2,2% de l’économie belge pour 2011 et 2012. Notre pays est ainsi meilleur élève que la moyenne de la zone euro, pour laquelle une croissance de 1,7% est escomptée. Le nombre de chômeurs continue également à baisser, indique le Bureau dans son rapport sur les « Prévisions économiques 2011-2016 ».

La prévision d’une croissance de 2,2% pour l’économie belge en 2011 et 2012 serait liée à la création d’environ 43.000 nouveaux emplois pour cette année et une moyenne de 48.000 emplois supplémentaires pendant la période 2012-2016.

Les emplois devraient avant tout être créés dans le secteur des soins de santé, et par le biais des chèques services, alors que dans l’industrie des réductions d’emplois devraient encore avoir lieu. Le Bureau du Plan souligne cependant les niveaux élevés de l’inflation et le déficit budgétaire.

L’institut d’études estime que le nombre de chômeurs baissera de 8.000 unités en 2011, et de 3.000 unités en 2012. Les quatre années suivantes, le chômage diminuerait au total de 47.000 unités, pour parvenir au chiffre de 596.000 chômeurs en 2016.

Le Bureau du Plan estime que, dans le domaine de l’emploi, la Belgique a supporté la crise économique « remarquablement bien ». L’emploi au sein des entreprises a connu une croissance positive de 27.000 unités l’an dernier, effaçant ainsi la rechute de 2009.

L’institut d’études estime cependant que d’ici 2015, il faudra encore toujours trouver 17 milliards d’euros pour parvenir à un budget en équilibre, voire en léger surplus. Le Bureau fédéral du Plan plaide donc pour un accord entre le gouvernement fédéral et les autorités des différentes Régions.